Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

L'Aïkido, un art martial de paix?

 “Un art martial de paix”. C’est souvent avec cette association de mots pour le moins paradoxale qu’est défini l’Aïkido. Et c’est sans doute aussi ce paradoxe qui rend l’Aïkido si difficile à comprendre de l’extérieur. Comment un art martial, par définition violent et créé pour un contexte de survie, peut-il être conçu pour la paix ? Pire encore, ce paradoxe est sans doute ce qui a conduit au plus grand non-sens de l’Aïkido: le concept d’harmonie, par lequel un grand nombre de pratiquants justifie une absence totale de martialité, faisant de l’attaque de Uke une simple excuse pour réaliser une technique dans laquelle chacun des deux partenaires travaillera en bonne intelligence pour lui permettre de fonctionner. Mais cela constitue-t-il la base d’un art martial de paix ? Ou d’un art de connivence ? Au-delà de la violence ? L’Aïkido doit permettre d’aller au-delà du conflit, de la violence. Au-delà, pas ailleurs. Le conflit existe, et est créé par Uke dès les premiers instants. Son atta

Derniers articles

Aunkai Online - Training under lockdown

Shisei, la contraposée de Kuzushi

Aunkai - Towards the creation of a martial body

Sortie du numéro 9 de Yashima

Ushiro - Des yeux derrière la tête

Chris Davis - Une approche systématique pour développer un corps martial

Chris Davis - A systematic approach to developing martial body skills